Depuis 1983, l'association MAAVAR, s’efforce de répondre aux nombreuses questions soulevées par l'exclusion et d’apporter une solution aux effets qu’elle induit.

 Ainsi, depuis 1985, l'association a développé sur Paris

  • un centre d'hébergement et de réinsertion sociale.

  • un centre de psychothérapie

Leur objectif est de venir en aide à toute personne en situation de rupture sociale, familiale et psychologique. 

Au fil des ans, les besoins des populations auxquelles nous venons en aide ont évolué. C'est ainsi que nous avons déployé des types de prises en charge spécialisées, mettant à l'épreuve, les capacités de l'institution à s'adapter à une réalité sociale et clinique de plus en plus complexe. 

La population, en situation de précarité, est en effet en prise avec des problématiques de santé publique transversales. 

En 1993, le Service Ezra, précarité & V.I.H. est créé. Il accueille et propose un suivi social et psychologique aux personnes vivant avec le V.I.H. L'hébergement en chambre d'hôtel  qu’il propose aux personnes accueillies, est mis en place pour une période de trois mois. 

Devant la nécessité de proposer un type d'hébergement plus long, ainsi qu'un accompagnement axé sur un projet personnalisé, l'association a mis sur pieds, parmi les premiers, un service d'Appartements de Coordination Thérapeutique (A.C.T.), destiné aux personnes séropositives. Ce service associe des prises en charge complémentaires : médicale, sociale et psychologique. Il s'inscrit dans le "réseau V.I.H." francilien. 

Toujours vigilante quant aux problématiques rencontrées dans le social et en lien avec la santé publique, l'association, devant la forte prévalence des troubles psychiques, dans les populations reçues sur les différents services de l'association, a monté en 1996, le Service Eranne, précarité & Psychiatrie. Cette structure accueille et suit des personnes exclues souffrantes de troubles psychiatriques. Elle propose ainsi un hébergement en chambre d'hôtel qui s'articule à une prise en charge psychologique destinée à coordonner les soins, tant au niveau social que psychiatrique. Le Service Eranne travaille, notamment, en étroite collaboration avec la Psychiatrie publique.

En 2008, un nouveau service est créé, le service Ofek, qui prend en charge en appartement de coordination thérapeutique des personnes présentant des troubles psychiatriques.

Au mois de juin 2011, une nouvelle structure est venue enrichir le dispositif de l’association Maavar, la Maison relais Norbert Dana. Elle accueille en appartement autonome des personnes ayant des troubles psychiatriques. 

Parallèlement à la création de services à Paris, une même dynamique s’est déployée à l’échelon francilien et national.

Maavar est donc une association regroupant une dizaine de services sociaux et médico-sociaux, implantés au niveau national, à Paris, en Seine Saint-Denis, à Sarcelles et à Marseille.

HISTORIQUE DE MAAVAR

"Association depuis 1983"